Budget supplémentaire des dépenses (C) 2017-2018

Consulter le rapport
Budget supplémentaire des dépenses (C) 2017-2018.pdf

Consulter les données
 
Budget_2017_Supps_A_B_C_2017-18_FR

Supplementary Estimates (C) 2017-18_Figures_Bil

Sommaire
Le Budget supplémentaire des dépenses (C) 2017-2018 vise à demander au Parlement d’autoriser des dépenses additionnelles de 4,0 milliards de dollars, donc certaines seront compensées par une réduction de 0,3 milliard de dollars des dépenses législatives. Il fait porter à 271 milliards de dollars les dépenses budgétaires totales pour l’exercice 2017-2018 (ce qui représente une augmentation de 5,4 % par rapport à l’exercice précédent).

Le DPB a recensé d’importantes propositions de dépenses dans chacun de ces quatre secteurs de dépenses du gouvernement du Canada :

  • Affaires économiques : 204 millions de dollars pour la radiation proposée des dettes irrécouvrables du Programme canadien de prêts aux étudiants;
  • Affaires sociales : 435 millions de dollars à l’appui de la nouvelle politique de défense du Canada : Protection, Sécurité, Engagement;
  • Affaires internationales : 377 millions de dollars de plus pour le programme de développement international d’Affaires mondiales Canada (203 millions de dollars pour les priorités en matière d’aide internationale et 170 millions pour aider les pays en développement à faire face aux répercussions des changements climatiques);
  • Affaires gouvernementales : 623 millions de dollars pour combler le manque à gagner au titre du Régime d’assurance-revenu militaire (RARM).

Le DPB a effectué un suivi de la mise en œuvre des mesures de dépenses du budget de 2017 dans le Budget supplémentaire des dépenses (C) 2017-2018, et a relevé 22 mesures, financées à hauteur de 148 millions de dollars. Cependant, environ un quart de toutes les mesures prévues dans le budget de 2017 ne figure dans aucun document des budgets supplémentaires des dépenses pour 2017-2018.

Dans son Plan ministériel de 2017-2018, le Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada s’est donné jusqu’au 31 mai 2018 pour inclure 100 % des initiatives budgétaires dans le prochain budget des dépenses disponible. Les parlementaires pourraient donc s’attendre à ce que pratiquement toutes les mesures du budget de 2018 se trouvent dans le Budget principal des dépenses 2018-2019 déposé au printemps. Il faut donc s’attendre à ce beaucoup plus d’efficacité soit requise pour atteindre l’objectif du gouvernement.

Rapports connexes