Évaluation du prix des propriétés – Un portrait de la capacité d’emprunt

Résumé

Ce rapport présente une évaluation du prix des propriétés par rapport à la capacité des ménages d’emprunter et de payer pour l’achat d’une maison dans certaines villes canadiennes.

Faits saillants

  • À partir de 2015, et avant la pandémie, le prix des propriétés dans plusieurs villes (Hamilton, Toronto, Ottawa, Victoria, Halifax et Vancouver) s’est « dissocié » de la capacité d’emprunt des ménages, s’élevant à 20 %, ou même plus, au-dessus des prix abordables.

  • La capacité d’emprunt des ménages a augmenté pendant la pandémie en raison de la baisse des taux d’intérêt et du soutien financier lié à la COVID-19. Toutefois, les nouvelles augmentations du prix des propriétés ont largement dépassé les gains sur le plan de la capacité d’emprunt, ce qui a entraîné des écarts d’accessibilité plus importants.

  • À la fin de 2021, le prix moyen des propriétés à l’échelle nationale était de 811 700 $ – soit 43 % de plus qu’en décembre 2019 et 97 % de plus qu’en janvier 2015.

  • Nous estimons que, en décembre 2021, le prix moyen des propriétés à Hamilton, Toronto, Halifax et Ottawa étaient supérieurs de plus de 50 % aux niveaux abordables, selon la capacité d’emprunt des ménages.

  • Bien qu’approximatifs, nos résultats suggèrent que la vulnérabilité financière des ménages qui ont récemment acheté une maison est élevée dans plusieurs villes.

Citations

Communication visuelle

Support visuel