Perspectives Prébudgétaires

Obtenir le rapport

Perspectives Prébudgétaires


Obtenir les données

Aucune


Résumé

En avril et en octobre, le DPB présente au Comité permanent des finances ses perspectives économiques et financières. Cette année, étant donné la date de la présentation du budget du gouvernement, le DPB fournit au Comité des prévisions économiques et financières pré‐ budgétaires, c’est‐à‐dire fondées uniquement sur les mesures fiscales qui ont été annoncées avant le dépôt du budget de 2015. Dans un rapport ultérieur, le DPB révisera ses prévisions économiques pour tenir compte des nouvelles mesures annoncées dans le budget et il présentera l’analyse connexe dans un futur rapport.

En l’absence de nouvelles mesures, le DPB prévoit que le budget du gouvernement sera excédentaire en 2014‐2015 et sera à peu près équilibré jusqu’en 2019‐2020. Le DPB prévoit que le ratio de la dette fédérale au produit intérieur brut (PIB) continuera son déclin à moyen terme, permettant ainsi au gouvernement de tenir son engagement de ramener la dette fédérale à 25 % du PIB en 2021.

Perspectives financières en fonction du statu quo (Milliards de dollars)
2014-15 2015-16 2016-17 2017-18 2018-19 2019-20
Revenus budgétaires 279,4 289,9 300,4 308,4 320,9 3329
Charges de programmes 249,0 263,7 273,1 280,9 291,0 297,9
Frais de la dette publique 27,0 25,1 25,5 28,2 30,6 32,7
Solde budgétaire 3,4 1,2 1,8 -0,8 -0,7 2,2
Dette fédérale 608,5 607,3 605,5 606,3 607,0 604,8
% du PIB
Revenus budgétaires 14,1 14,5 14,4 14,2 14,2 14,2
Charges de programmes 12,6 13,2 13,0 12,9 12,9 12,7
Frais de la dette publique 1,4 1,3 1,2 1,3 1,4 1,4
Solde budgétaire 0,2 0,1 0,1 0,0 0,0 0,1
Dette fédérale 30,8 30,4 28,9 27,9 26,9 25,8

Les perspectives financières en fonction du statu quo se fondent sur les perspectives économiques actuelles du DPB qui, conformément à l’évolution récente des prix à terme, supposent que les cours du pétrole brut West Texas Intermediate (WTI) augmenteront graduellement à moyen terme et passeront d’environ 50 $US le baril actuellement pour atteindre 66 $US le baril à la fin de 2020.

Le DPB prévoit que la croissance du PIB réel ralentira et passera de 2,5 % en 2014 à 2,0 % en 2015. Pour les années 2016 à 2020, la croissance devrait se situer à 1,8 % en moyenne. Même si la croissance du PIB réel devrait être relativement stable à moyen terme, les perspectives globales masquent un important rééquilibrage de l’économie canadienne, la croissance étant moins stimulée par les dépenses de consommation et de logement et davantage par les exportations et l’investissement des entreprises.

Perspectives économiques
2014 2015 2016 2017 2018-2020
Croissance du PIB réel 2,5 2,0 2,1 1,8 1,8
Inflation du PIB 1,8 -0,8 2,5 2,1 2,0
PIB nominal (milliards de dollars) 1 976 2 000 2 093 2 175 2 347

À cause du déclin des prix du pétrole, le DPB s’attend à ce que les termes de l’échange du Canada (les prix à l’exportation par rapport aux prix à l’importation) se détériorent de 8,5 % en 2015T2 par rapport à leur niveau au deuxième trimestre de 2014. Ce déclin fait baisser les prix dans l’ensemble de l’économie, tels que mesurés par l’indice implicite de prix du PIB et il devrait réduire le PIB nominal de 66 milliards de dollars par année, en moyenne, de 2015 à 2019.

Le DPB a simulé l’incidence de la baisse des cours du pétrole sur l’économie canadienne à l’aide de son modèle macroéconomique. Les résultats indiquent que l’incidence sur le PIB réel est au bout du compte négative, quoique modestement, puisque le PIB réel diminue de 0,4 % en 2016 et de 0,5 % en 2017. Mais le revenu intérieur brut (RIB) réel, qui mesure le pouvoir d’achat intérieur et constitue un indicateur plus pertinent du bien‐être économique, devrait chuter de 2,6 % par année, en moyenne, de 2015 à 2019.


Rapports connexes

Analyse de la budgétisation axée sur la performance durant le récent exercice d’assainissement des finances publiques

Perspectives économiques et financières 2014