Évaluation de la situation du marché du travail - 2015

Consulter le rapport

Labour Market Assessment.pdf

Consulter les données

Labour Market Assessment.xlsx

Sommaire

Le marché du travail au Canada est façonné par des facteurs fondamentaux à long terme, démographiques notamment, ainsi que par des facteurs temporaires à court terme tels que les fluctuations des prix du pétrole. Au moment d’évaluer le rendement du marché du travail, il importe de tenir compte de l’interaction entre ces forces et d’éviter de se concentrer seulement sur une ou deux variables. Dans ce rapport, le DPB examine le rendement d’un large éventail de variables liées au marché du travail au cours de la dernière année, période pendant laquelle l’économie canadienne a subi un important choc externe, la chute du prix des produits, et la position de ces variables par rapport à des repères à long terme du DPB.

Le but de ce rapport est de fournir aux parlementaires une évaluation globale de la situation du marché du travail. Il indique comment les indicateurs du marché du travail se situent par rapport à la tendance estimée et ce qu’ils révèlent de la situation du Canada comparativement à d’autres pays, fait état de changements régionaux et sectoriels majeurs, et présente une analyse spéciale sur le niveau d’instruction et les exigences professionnelles.

Les indicateurs standards ne renseignent pas sur certaines tendances importantes relatives au marché du travail qui peuvent intéresser les parlementaires. Comme il est souvent question des emplois « précaires » et de la sous-utilisation des jeunes travailleurs, le DPB examine la relation entre les résultats des nouveaux diplômés universitaires sur le marché du travail et les exigences professionnelles de leur profession.

Voici les principales conclusions qui se dégagent du rapport :

  • Le DPB constate que, au niveau national, les indicateurs du marché du travail se sont améliorés ou sont restés inchangés au cours de la dernière année. Bon nombre d’entre eux demeurent toutefois en deçà du niveau tendanciel, ce qui indique que le marché du travail reste faible au Canada.

  • Bien que le marché du travail ait affiché un bon rendement à l’échelle nationale depuis le choc pétrolier, les conditions se sont détériorées dans les principales provinces productrices de pétrole et l’industrie pétrolière, mais cette détérioration a été compensée par des améliorations ailleurs au Canada et dans le secteur des services. 

  • Le DPB estime que, selon le niveau d’instruction, la proportion des travailleurs âgés de 25 à 34 ans possédant un diplôme universitaire qui étaient surqualifiés pour l’emploi qu’ils occupaient est en hausse depuis le début des années 1990 et a atteint 40 % en 2014.