Mise à jour sur l’infrastructure : Investissements dans les territoires

Consulter le rapport
Mise à jour sur l’infrastructure : Investissements dans territoires.pdf


Consulter les données
Infrastructure_update_data_FR

Sommaire
Le plan Investir dans le Canada (PIC) est le plan d’investissement dans les infrastructures de 188 milliards de dollars sur 12 ans qu’a présenté le gouvernement du Canada en 2016. Ce plan comporte deux phases d’exécution allant de 2016-2017 à 2027-2028; la phase 1 concerne les besoins en infrastructures à court terme, soit durant les deux premières années, et la phase 2, qui commence en 2018-2019, porte sur les investissements à long terme.

Les investissements fédéraux dans les infrastructures se font dans le cadre d’ententes de partage des coûts avec les autres ordres de gouvernement, comme les provinces, les territoires et les municipalités, qui sont des acteurs clés du PIC, d’autant plus que ce sont eux qui possèdent et entretiennent la majorité des infrastructures publiques.

Le 13 mars 2019, le DPB a publié le rapport intitulé : « Mise à jour sur l’infrastructure : Investissements dans les provinces et les municipalités », dans lequel il fait une estimation de l’impact différentiel du plan Investir dans le Canada (PIC) sur les dépenses en immobilisations provinciales et municipales en 2016-2017 et 2017-2018. La présente note vient compléter ce rapport; elle porte sur les investissements en immobilisations dans les Territoires du Nord-Ouest, le Nunavut et le Yukon et consiste également à estimer l’impact différentiel du PIC sur les dépenses en immobilisations de ces territoires au cours de la même période.

Comme il l’a constaté pour les provinces, le DPB a vu non seulement que les territoires n’ont pas dépensé selon leurs prévisions avant le lancement du PIC, mais aussi que certains d’entre eux ont revu à la baisse leurs dépenses en immobilisations prévues (Territoires du Nord-Ouest et Nunavut) après le lancement du PIC.

Selon les calculs du DPB, en 2016-2017 et 2017-2018, les dépenses en immobilisations dans les territoires ont été de 111 millions de dollars inférieures à ce qu’elles auraient été sans le PIC.

Tout comme les provinces, les territoires ont réduit leur contribution aux dépenses en immobilisations par rapport au financement du gouvernement fédéral dans les infrastructures. En moyenne, pour chaque dollar de contribution fédérale reçu en 2017-2018, les territoires ont dépensé 3,7 dollars en immobilisations, comparativement à 6,0 dollars en 2015-2016.

Rapports connexes