Dépenses fédérales en personnel - Tendances passées et futures

Consulter le rapport
Dépenses fédérales en personnel : Tendances passées et futures.pdf


Sommaire
Les dépenses liées au personnel représentent un coût important pour le gouvernement, soit 40 % de ses dépenses de programmes directes. Ces dépenses sont complexes à analyser; elles comprennent non seulement les salaires versés au personnel aujourd’hui, mais également les paiements au comptant au titre d’avantages sociaux qui seront versés dans des années à venir, comme les pensions de retraite.

En raison de l’ampleur et de la complexité des dépenses liées au personnel, des changements qui relèvent du Parlement et d’autres sur lesquels il n’a pas prise ont eu des répercussions importantes sur l’équilibre budgétaire fédéral.

Les coûts de trésorerie actuels liés au personnel sont relativement stables depuis 2005-2006. Ces coûts relèvent directement du gouvernement et sont en général en expansion, car les effectifs fédéraux et leurs salaires augmentent. Les dépenses de trésorerie actuelles représentent 90 % des dépenses liées au personnel. Pourtant, elles correspondent seulement à la moitié de l’augmentation de 20 milliards de dollars du total des dépenses liées au personnel survenue entre 2005-2006 et 2016-2017. La moitié restante était due à la hausse du coût des avantages sociaux futurs.

Les coûts des avantages sociaux futurs ont été volatils et à la hausse ces derniers temps. Les dépenses liées aux avantages sociaux futurs sont seulement des estimations; ce sont des paiements pour la valeur actuelle estimée de paiements au comptant futurs, qui sont très sensibles aux taux d’intérêt. Les taux d’intérêt baissent régulièrement depuis 2005-2006, ce qui mène à des évaluations plus élevées des avantages sociaux futurs que devra verser le gouvernement. En conséquence, les dépenses liées aux avantages sociaux futurs sont passées de -0,2 milliard de dollars en 2005-2006 à 9,6 milliards de dollars en 2016-2017.

Le DPB prévoit que les dépenses totales liées au personnel passeront de 51,1 milliards de dollars en 2017 2018 à 46,4 milliards de dollars d’ici 2022-2023. À moins d’un changement d’orientation, la pression des coûts passés qui est posée par les avantages sociaux futurs devrait bientôt s’inverser si les taux d’intérêt montent à l’avenir. (Les taux d’intérêt et les dépenses liées à des avantages sociaux futurs sont inversement proportionnels.) Nous projetons une réduction du coût des avantages sociaux futurs de 8,5 milliards de dollars de 2017-2018 à 2022-2023. Nous projetons également une croissance quasi nulle des effectifs fédéraux.

Rapports connexes