Le financement adéquat de l’infrastructure d’aqueduc et d’égout des Premières Nations

Consulter le rapport
Les besoins d’investissement de l’infrastructure d’aqueduc et d’égout des Premières Nations.pdf

Sommaire
Le DPB estime qu’il faudrait faire des dépenses en immobilisations d’au moins 3,2 milliards de dollars pour répondre aux besoins réels et futurs d’alimentation en eau et de traitement des eaux usées jusqu’à 2020. De cette somme, 57 % (1,8 milliard de dollars) irait à l’approvisionnement en eau potable, et le reste (1,4 milliard de dollars), au traitement des eaux usées. De plus, le DPB estime que les frais de fonctionnement et d’entretien annuels se chiffreraient à 361 millions de dollars (218 millions de dollars pour l’eau potable, le reste pour les eaux usées).

L’analyse du DPB révèle que les dépenses totales (fédérales et autres) engagées depuis 2011-2012 et les investissements annoncés dans le budget de 2016 ne couvriraient que 70 % des besoins d’investissement totaux.

L’estimation du DPB de ces montants dépend des hypothèses qui sont adoptées quant à la croissance de la population et aux autres facteurs démographiques, et du choix opéré entre les diverses options d’investissement.