Suivi des dépenses : troisième trimestre de 2015-2016

Consulter le rapport
Suivi des dépenses : troisième trimestre de 2015-2016

Consulter les données
Suivi des dépenses : troisième trimestre de 2015-2016 - Données.xlsx

Résumé
Les dépenses gouvernementales pour les neuf premiers mois de 2015-2016 s’élèvent à 187,7 milliards de dollars, soit une hausse de 4,8 % par rapport à la même période l’an dernier (179,1 milliards) qui tient à une augmentation des paiements de transfert pour les chômeurs et à des dépenses d’immobilisations plus importantes.

Les prestations d’assurance-emploi (AE) ont augmenté de près de 1 milliard de dollars (7,4 %) par rapport à la même période en 2014-2015. D’après Statistique Canada, le nombre de bénéficiaires d’AE a augmenté de 35 900 (7,1 %) entre janvier 2015 et janvier 2016, ce qui est en grande partie attribuable à la hausse du chômage en Alberta et dans d’autres régions qui dépendent du secteur de l’énergie. Parallèlement, le taux de chômage national est passé à 7,3 % en février 2016, soit son niveau le plus haut en trois ans.

La croissance des dépenses d’immobilisations correspond aux 393 millions de dollars d’investissement fédéral dans les infrastructures promis dans le budget de 2015 pour 2015-2016. Le budget de 2016 prévoit aussi de consacrer 3,4 milliards de plus aux biens fédéraux sur les cinq prochaines années.

Globalement, le profil de dépenses de cet exercice est semblable à celui des deux exercices précédents. Le DPB estime que le gouvernement ne dépensera pas un montant de 8,8 milliards de dollars, y compris les affectations bloquées. C’est plus que la projection la plus récente du ministère des Finances, qui était de 6,5 milliards.