Suivi économique et financier 2016-2017

Consulter le rapport
Suivi économique et financière 2016-2017.pdf

Sommaire
Le Suivi économique et financier 2016-2017 fournit une estimation du PIB pour l’année 2016 et le solde budgétaire du gouvernement du Canada en 2016-2017 selon les données publiées depuis les Perspectives économiques et financières d’octobre 2016 jusqu’au 31 janvier 2017 inclusivement. À l’avenir, le DPB publiera un Suivi économique et financier périodiquement.

Le DPB estime que le PIB réel a fait un bond de 1,8 % (à un taux annuel) au quatrième trimestre. Par rapport aux prévisions présentées dans les Perspectives économiques et financières d’octobre du DPB, la croissance du PIB réel dans la deuxième moitié de 2016 demeure, en moyenne, inchangée. Pour l’ensemble de l’année, Le DPB estime PIB réel du Canada a augmenté de 1,3 % en 2016, une augmentation à peine supérieure aux prévisions dans notre rapport d’octobre et dans l’Énoncé économique de novembre du gouvernement.

Le DPB estime que le PIB nominal, l’indicateur le plus large de l’assiette fiscale, a, en 2016, franchi le cap des 2 billions de dollars, ce qui est légèrement plus élevé (8,2 milliards de dollars ou 0,4 %) que prévu dans notre rapport d’octobre et globalement en ligne (4 milliards de dollars ou 0,2 % de plus) avec l’Énoncé économique de novembre du gouvernement. Cette amélioration reflète les révisions à la hausse des estimations de la demande intérieure de Statistique Canada au cours du premier semestre de 2016.

Le solde budgétaire du gouvernement pour 2016-2017 devrait être légèrement supérieur (1,9 milliard de dollars) à ce que nous avions prévu dans notre rapport d’octobre 2016. Nous estimons que le déficit budgétaire de 2016-2017 s’élève, par rapport à la taille de l’économie canadienne, à 1 % du PIB. Les estimations du DPB relativement au solde budgétaire dépassent de 4,6 milliards de dollars celles présentées par le gouvernement dans l’Énoncé économique de novembre 2016.

Selon les données financières publiées jusqu’à la fin de janvier et selon nos estimations du PIB nominal, nous nous attendons à ce que les revenus soient légèrement supérieurs (0,9 milliard de dollars) à ce qui était prévu en octobre. Même si les revenus provenant de l’impôt des particuliers, la plus importante source de revenus du gouvernement fédéral, sont inférieurs aux prévisions du DPB, ils ont été compensés par les revenus plus élevés que prévu provenant de l’impôt des sociétés et d’autres sources. 

Les dépenses sont légèrement moins élevées que nous le prévoyions en octobre (-1,0 milliard de dollars). Les dépenses de programme ont été revues à la baisse (-0,5 milliard de dollars), tout comme les frais de la dette publique (-0,5 milliard de dollars).

Les dépenses de programme des huit premiers mois de l’exercice ont été moins élevées que prévu. Comme il en a été fait mention dans le Suivi des dépenses du DPB, les dépenses du gouvernement pendant la première moitié de 2016-2017 n’ont pas suivi le rythme des dépenses prévues au budget en raison des retards dans la réalisation des priorités économiques du gouvernement, en particulier les investissements dans les nouvelles infrastructures.

Dans le présent suivi, le DPB croit que le gouvernement fédéral ne dépensera pas tous les fonds alloués aux investissements dans le logement et l’infrastructure comme il le prévoyait au départ. Parallèlement, une importante part de ces dépenses devrait être déclarée au cours des quatre derniers mois de l’exercice, et le reste, au cours du prochain exercice. Cela est conforme aux budgets d’immobilisations des provinces et à l’expérience passée.

Rapports connexes