Le directeur parlementaire du budget fait état d’un ralentissement de l’économie et d’une croissance du déficit fédéral

13 février 2020, OTTAWA – Le directeur parlementaire du budget (DPB) a publié aujourd’hui ses plus récentes estimations en ce qui concerne la croissance à court terme de l’économie canadienne et le déficit budgétaire du gouvernement pour 2019-2020.

Selon le Suivi économique et financier – Février 2020, la croissance économique devrait être beaucoup plus faible que l’avait prévu le DPB dans ses perspectives économiques et financières, en novembre, puisque la croissance réelle du PIB au cours du dernier trimestre de 2019 a été révisée à la baisse, passant de 1,6 % à 0,3 % (aux taux annuels).

« La croissance de l’économie canadienne a connu un ralentissement marqué au cours du quatrième trimestre de 2019, principalement en raison des interruptions temporaires qui ont touché les secteurs minier, pétrolier, gazier, des véhicules automobiles et du transport ferroviaire », a déclaré le DPB, Yves Giroux.

Selon les estimations du DPB, la croissance réelle du PIB devrait être de 1,5 % au cours du premier trimestre de 2020. Encore une fois, cette croissance est plus faible que ce qui avait été prévu; cette révision à la baisse est en partie attribuable au coronavirus ainsi qu’aux investissements commerciaux plus modestes.

Pour l’exercice 2019-2020, le DPB prévoit que le déficit budgétaire du gouvernement sera de 23,5 milliards de dollars (soit 1 % du PIB). Les estimations à jour en ce qui concerne le déficit indiquent une augmentation de 2,3 milliards de dollars par rapport aux prévisions de novembre du DPB.

Selon M. Giroux, « les estimations relatives au déficit pour 2019-2020 ont été révisées à la hausse pour tenir compte des mesures supplémentaires annoncées dans la Mise à jour économique et budgétaire du gouvernement ainsi que d’une augmentation des coûts actuels des services liés aux régimes de pension et à d’autres avantages futurs des employés ».

-30-