Les ménages autochtones devant un écart d’abordabilité de 636 millions de dollars, selon le DPB

Le directeur parlementaire du budget (DPB) a publié aujourd’hui une analyse indépendante des dépenses fédérales visant à répondre aux besoins en logement des Autochtones en région urbaine, rurale et nordique. Celle ci a été produite à la demande du Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition des personnes handicapées (HUMA).

Le rapport, Logement pour les Autochtones vivant en milieu urbain, rural et nordique, se penche sur le logement autochtone dans toutes les régions du Canada, à l’exception des réserves.

Au Canada, 677 000 ménages autochtones vivent en région urbaine, rurale ou nordique. De ce nombre, 124 000 (18 %) ont des besoins non comblés en matière de logement.

« Malgré les retombées des programmes actuels, un écart de 636 millions de dollars demeure entre ce que peuvent payer les ménages autochtones en région urbaine, rurale et nordique pour un logement adéquat et le coût réel de son obtention », a indiqué Yves Giroux, DPB.

Le gouvernement fédéral a explicitement voué 179 millions de dollars par an afin de répondre aux besoins en logement des Autochtones, et ce, sur la période de 10 ans visée par la Stratégie nationale sur le logement du Canada. Les transferts fédéraux permettent également aux provinces et territoires de mieux soutenir le logement des ménages autochtones.

-30-